Sylvie Rémillard

*

Maestro, merci de votre travail constant à la démocratisation de la musique classique. Merci de la démonstration d’une alliance harmonique entre la chanson populaire et la musique symphonique.